Mon chiot ne supporte la cage que la moitié de la nuit.

Vous venez d’accueillir un adorable mix de pékinois / teckel / chihuahua âgé de presque 9 semaines dans votre foyer. Elle se porte bien et apprend rapidement grâce à vos chiens adultes. Cependant, elle ne peut tolérer d’être dans sa cage la nuit que jusqu’à environ 2h-3h du matin. Après être sortie pour faire ses besoins à ce moment-là, elle ne cesse de pleurnicher dans sa cage. Elle ne s’arrête tout simplement pas.

Voici un emploi du temps approximatif pour elle la nuit :

– Dernier pipi avant d’aller au lit vers 20h30-21h
– Dans la cage avec une friandise juste après le dernier pipi
– Dort jusqu’à 23h45-0h30
– Sortie pour faire ses besoins, sans jouer, interaction minimale, de retour dans la cage
– Dort jusqu’à 2h30-3h00
– Sortie pour faire ses besoins à nouveau sans jouer ni interaction
– De retour dans la cage
– Dort peut-être 20 à 30 minutes puis commence à pleurer et à crier

Devons-nous simplement l’ignorer ? Nous avons pris l’habitude de la ressortir et je sais que c’est mal, ou de la prendre et de la mettre dans le lit pour que nous puissions dormir. Il est tellement difficile de l’ignorer quand sa cage est juste à côté du lit et que nous devons nous lever pour travailler. Devrions-nous déplacer sa cage dans le salon ?

Tout conseil serait apprécié !

Il est tout à fait normal qu’un chiot de cet âge ait du mal à rester dans sa cage pendant de longues périodes la nuit. Il est important de se rappeler que les chiots ont besoin de temps pour s’habituer à être seuls et à dormir toute la nuit. Voici quelques conseils pour vous aider à gérer la situation :

1. Assurez-vous que la cage est confortable et accueillante pour votre chiot. Ajoutez des couvertures douces, des jouets et des friandises pour l’encourager à y rester.

2. Essayez de créer une routine de coucher cohérente pour votre chiot. Cela peut inclure des moments de jeu calmes avant le coucher, une promenade nocturne pour les besoins et des câlins apaisants.

3. Lorsque votre chiot pleure dans sa cage, essayez d’attendre quelques minutes pour voir si elle se calme. Si elle continue à pleurer, sortez-la pour une brève promenade et encouragez-la à faire ses besoins, puis remettez-la dans sa cage.

4. Si votre chiot continu à pleurer, essayez de l’apaiser en lui parlant doucement et en la caressant à travers les barreaux de la cage. Assurez-vous de ne pas renforcer le comportement de pleurnicher en la laissant sortir à chaque fois qu’elle pleure.

5. Si nécessaire, déplacez la cage dans une pièce plus éloignée de votre chambre à coucher pour minimiser les perturbations pendant la nuit.

N’oubliez pas que chaque chiot est différent et qu’il peut falloir du temps pour trouver ce qui fonctionne le mieux pour votre animal de compagnie.

Les informations contenues dans cette page vous sont proposées à titre indicatif et ne constituent pas une consultation vétérinaire. Consultez toujours votre vétérinaire pour obtenir un avis professionnel adapté au cas particulier de votre chien ou de votre chat.
Partagez cet article :